L’huile de coco, c’est MAGIQUE !

Mon histoire avec l’huile de coco remonte à quelques années. À l’époque, une amie en avait acheté un pot gigantesque pour soigner ses cheveux et, n’arrivant pas à le terminer, me l’avait refilé. Je ne m’étais pas rendue compte de la mine d’or que c’était et je l’avais juste utilisé pour quelques soins capillaires. Il m’en reste encore aujourd’hui des restes mal conservés, dont je devrais me débarrasser, dans des recoins de ma salle de bain et chez mes parents. Aujourd’hui, j’achète le pot de 2,5kg à 20€ de la marque bio du Colruyt* et, même s’il ne se vide pas vite et s’avère économique, je ne vois jamais la date de péremption se rapprocher dangereusement. Comment ? Pourquoi ? Est-ce que ça en vaut la peine ? La réponse à toutes ces questions et à bien d’autres arrive tout de suite !

Biologique et désodorisée, serait-ce la panacée universelle ?

Biologique, désodorisée, c’est la panacée universelle !

Pousse des cheveux, action anti-bactérienne, bénéfices multiples pour la santé, en cuisine ou en cosmétique, l’huile de coco ne finit pas d’étonner. Plusieurs personnes vont même jusqu’à lui prêter des vertus amaigrissantes… je ne m’avancerai pas sur ce point et il paraît évident que, comme il s’agit d’une huile, il faut la consommer avec modération et dans le cadre d’une alimentation variée. En tout cas, qu’il s’agisse d’un usage externe ou interne, il n’y a aucune raison de s’en priver !

Voici donc mon top 3 de l’utilisation de l’huile de coco :

1) Hygiène bucale : Dentifrice et « pulling »
Dans le cadre de ma transition vers un mode de vie végane et minimal, j’ai essayé pendant plusieurs mois différentes méthodes pour me laver les dents. J’ai testé des dentifrices bio, le bicarbonate de soude, le carbonate de calcium, l’huile essentielle de menthe et l’huile de coco. Le produit qui détrône tous les autres est, sans équivoque, l’huile de coco. Cependant, si son action antibactérienne (et blanchissante) est efficace, l’utiliser comme un simple dentifrice ne suffit pas complètement. Si vous ne connaissez pas encore le « pulling », il s’agit d’un bain de bouche à l’huile. Il faut pendant vingt minutes faire circuler l’équivalent d’une cuillère d’huile dans sa bouche en s’appliquant à bien la faire circuler entre les interstices dentaires en la « poussant » et en la « tirant ». Alors, vingt minutes c’est long et honnêtement je ne le fais pas si longtemps tous les jours. Quand je suis en retard je ne le fais que quelques instants. Le « pulling », c’est souvent mon premier geste le matin. Pendant que je me réveille en douceur, que je me prépare, que je regarde les news. Quand c’est fini, on crache le tout (de préférence dans les toilettes si vous habitez dans une région fraîche ou froide parce que l’huile de coco est solide sous 25-30°C mais je le fais parfois aussi sous la douche ou dans l’évier) et on en reprend un peu pour se brosser les dents. C’est la méthode la plus efficace ET respectueuse des dents que j’ai testée jusqu’à présent. J’avais fait un test en y ajoutant du carbonate de calcium (plus doux que le bicarbonate de soude) mais c’était trop agressif pour moi. Et si la sensation de fraîcheur des dentifrices classiques vous manque, rajoutez quelques gouttes d’huiles essentielles (mais n’exagérez pas, renseignez-vous bien et soyez prudents, les huiles essentielles, c’est pas du jus de fruit).

Astuces supplémentaires pour l’hygiène buccale :

  • Un peu de bicarbonate de soude dilué dans de l’eau comme bain de bouche en plus de nettoyer permet de rétablir un ph basique dans la bouche et donc de combattre caries, mauvaise haleine et autres horreurs.
  • Pour une hygiène tip top, pensez au fil dentaire. Je compte investir dans une version végane dès que je termine celui qu’il me reste. J’hésite entre une version à la cannelle ou à la canneberge pour changer de l’éternelle menthe.
  • Il est aussi possible de se nettoyer les dents et se masser les gencives avec le pommeau de douche. Pour des raisons de confort, évitez l’eau trop chaude. 🙂 Ça ne vaut pas l’hydropulseur du dentiste ou du commerce, mais ça ne coûte presque rien.
  • Évitez de grignoter et rincez-vous la bouche après chaque repas/en-cas.
  • Vous le savez déjà sûrement, mais l’alcool, le café et les jus de fruits ne sont pas les amis de vos dents. La meilleure amie de vos dents, c’est votre salive. Si vous n’avez pas d’eau pour vous rincer la bouche, pensez à votre salive. En plus, la salive a des propriétés anti-bactériennes et (re)minéralisantes.
  • N’oubliez pas de brosser la langue ! Elle prend presque toute la place dans la bouche et peut être un vrai nid à bactéries si on l’oublie.
  • Si vous craignez la déminéralisation de vos dents, pensez aux algues (ex. : lithothamne) et au siwak ! L’ortie a aussi des propriétés très intéressantes. Pour plus d’informations à ce sujet, voir ici.

2) Hygiène corporelle : base pour un déodorant naturel
Je suis encore en train de chercher la recette parfaite. Pour le moment, j’utilise une petite noisette d’huile de coco et une mini pincée de bicarbonate de soude mais j’y ai dernièrement ajouté 1 à 2 goutte(s) d’extrait de pépin de pamplemousse et j’en suis encore plus satisfaite. J’aimerais adapter cette recette pour en faire un stick comme AntigoneXXI. Les jours d’hiver où je ne sors pas de chez moi et où je ne cours pas partout, j’utilise juste l’huile de coco et c’est suffisant. Certaines personnes n’utilisent que le bicarbonate de soude ou juste une goutte d’huile essentielle de palmarosa mais j’aime le côté onctueux de l’huile de coco et comme j’en ai un pot de 2,5kg c’est quand même bien de l’utiliser. En plus, je trouve le bicarbonate de soude utilisé seul trop irritant à long terme.

3) Baume nutritif
Pour les lèvres, les cheveux ou n’importe quelle partie du corps, c’est un produit facile d’utilisation. Il suffit d’en faire fondre une petite quantité entre les mains avant de l’appliquer. Je l’applique ainsi de temps en temps sur mes cheveux et j’en ai fait un baume bon marché pour l’hiver en le mélangeant à de l’huile d’olive. Il peut aussi être d’une aide précieuse si vous avez des problèmes de mycose.

Étonnant, non ? Même le chat en a perdu ses pattes !

Étonnant, non ? Même le chat en a perdu ses pattes !

Conclusions
Voilà, j’ai parlé d’hygiène et de cosmétique mais l’huile de coco a encore de nombreux autres secrets. C’est un produit dont je ne peux maintenant plus me passer. Et vous, quel est le produit qui vous est indispensable ? Utilisez-vous aussi l’huile de coco ? Comment ? Pourquoi ? Je veux tout savoir et je suis curieuse de connaître vos trucs et astuces !

____________

*Pour une efficacité optimale, il est préférable de prendre une huile biologique extraite de première pression à froid et non raffinée mais j’ai quand même des résultats satisfaisants avec cette huile-ci. Si vous avez l’occasion d’en acheter une qui répond aux trois critères précités, c’est évidemment mieux.

Publicités

5 réflexions sur “L’huile de coco, c’est MAGIQUE !

  1. J vien d en acheter un pot et pour l instant j l ai pas encore utilisè. J vais essayer le pulling et comme dentifrice aussi.
    Pour les chevaux comment l utiliser?

    J'aime

    • Pour les cheveux, ça dépend du type de cheveux qu’on a… Certaines personnes auront toujours un effet poisseux si elles ne lavent pas leurs cheveux après. Une valeur sûre est de laisser poser (30min à une nuit) avant de les laver. Je mets l’équivalent d’une mini goutte sur mes pointes quand mes cheveux sont encore humides ou presque secs et ça les nourrit et protège et j’en mets même sur mes longueurs pour les nourrir aussi quand je vois qu’elles en ont besoin.

      J'aime

    • Ça dépend du type de peau. Je dirais qu’il ne faut pas l’utiliser sur tout le visage à moins d’avoir la peau vraiment très sèche partout ou d’être confronté à des températures extrêmes. L’huile de coco si elle n’est pas entièrement absorbée par la peau va créer un film protecteur qui pourrait effectivement empêcher la peau de respirer convenablement s’il est trop épais. Si on l’utilise sur les lèvres et sur des petites zones ce n’est pas un problème. On peut par exemple l’utiliser pour le contour des yeux en soin de nuit. Et l’utiliser sur les jambes, les coudes et les avant-bras ne pose aucun problème non plus. Utilisée dans des quantités raisonnables, elle ne bouche pas plus les pores qu’une crème ordinaire. Et elle bouche beaucoup moins les pores que les crèmes que l’on trouve dans le commerce qui contiennent de la cire, des silicones ou autre chose de ce genre comme de la lanoline.

      J'aime

      • Si jamais on se rend compte que l’huile de coco est trop grasse pour son type de peau ou de cheveux, un simple lavage suffira à régler le problème. Pour la plupart des cheveux, elle est effectivement trop grasse pour être appliquée en « leave-in » sur toute la chevelure mais elle est appropriée pour des poses longues avant un (voire deux) shampooing(s).

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s